Inauguration des zones d'immersion temporaire de Willemeau

Une oasis de biodiversité s'ouvre ce 1er octobre. A proximité de Tournai, le village de Willemeau (649 habitants) a été fréquemment touché par d’importantes inondations. Afin de résoudre ce problème, il était devenu urgent de construire 2 ouvrages de rétention des eaux sur le Ruisseau de la Place de Taintignies (bassin versant de 503 hectares), affluent du Ruisseau de Barges.

zitAprès une étude hydrologique approfondie, en lieu et place du traditionnel bassin d’orage en béton terne, le Service public de Wallonie et la Province de Hainaut ont opté pour la mise en oeuvre d’une solution innovante et écologique : la zone d’immersion temporaire [ZIT]. La ZIT est constituée d’une digue en terre placée sur le cours d’eau qui permet la retenue des eaux sur des terrains naturels ou semi-naturels lors de périodes caractérisées par une pluviométrie abondante.

Les 2 ouvrages éco-intégrés mis en place à Willemeau, en 2019, sont d’une taille relativement importante pour la Wallonie. Ces ouvrages de protection sont dimensionnés pour faire face à une crue dont la période de retour est de 50 ans.

La première ZIT, située rue du Pèlerin à Willemeau, est d’une capacité de 43.000 m³ et s’étend sur une surface de 5ha 50a. La seconde, située rue de la Maladrerie à Willemeau est d’une capacité de 27.000 m³ et s’étend sur une surface de 4ha10a. Ces aménagements s’inscrivent dans une démarche de développement durable. Ainsi la gestion des terres d’excavation a été optimisée dans un souci de réduction de l’empreinte écologique/carbone du chantier. Au strict bénéfice du développement de la nature, le chantier s’est même offert une pause le temps de laisser nicher un oiseau protégé, l’Avocette élégante !

Avec leurs formes organiques curvilignes, les 2 sites ont été pensés comme des espaces de vie dans tous les sens du terme.Vie sauvage : les zones humides devenant rares en zone agricole intensive, il n’a pas fallu attendre longtempspour que ces sites soient colonisés par bon nombre de limicoles et deviennent de véritables zones d’intérêt ornithologique. Les abords des plans d’eau vont accueillir un rucher, des plantations mellifères et un verger d’anciennes variétés. Des moutons assureront l’entretien de ces espaces ouverts enrichis de 19 fruitiers haute-tige, de 123 baliveaux et de 2.472 plants forestiers.

Cadre de vie : espace dédié à la détente et à l’éducation, la ZIT de la Maladrerie est ouverte au public. Elle accueille un parking perméable, un parcours didactique, un tumulus d’observation ornithologique et deux passerelles à fleur d’eau.

zit

Description détaillée de toutes les parties impliquées : 
Pour résoudre la problématique des inondations du village de Willemeau, de nombreux intervenants se sont
mis autour de la table.
1. La Direction de l’Aménagement foncier rural du SPW Agriculture, Ressources naturelles et Environnement a
dirigé les études et les travaux commandités par le Comité d’aménagement foncier. Un partenariat
financier à hauteur de 60% Région wallonne et de 40% Province de Hainaut a été conclu pour financer le
projet.
2. La Province de Hainaut - Hainaut Ingénierie Technique a réalisé l’étude hydrologique afin de déterminer les
quantités d’eau à stocker et assurera la gestion hydraulique des deux sites.
3. La Province de Hainaut - Hainaut Gestion Patrimoine - Division des Espaces Verts gère la partie écopâturage.
4. Le Comité d’aménagement foncier actif sur la zone a permis la mise à disposition des superficies
nécessaires au projet. Neuf hectares ont ainsi été libérés. Le Comité a décidé d’intégrer ces zones dans son
plan d’aménagement foncier. Dès lors, aucune expropriation n’a eu lieu. Les exploitants agricoles ainsi que
les propriétaires récupèreront des superficies équivalentes ailleurs dans le périmètre d’aménagement
foncier.
5. L’association ornithologique AVES qui assure un suivi des oiseaux fréquentant les ZIT.
6. L’Agence wallonne du Patrimoine, à l’origine des fouilles et des découvertes sur le site du Pèlerin.
7. La Direction des Cours d’Eau Non Navigables du SPW, pour l’intégration des 2 ZIT au sein du réseau
régional de mesure de la hauteur des cours d’eau [Aqualim].
8. Le Département de l’Etude du Milieu Naturel et Agricole du SPW, pour sa participation à la définition du
projet ainsi que pour le suivi faunistique et floristique.
9. La ville de Tournai pour sa participation à la définition du projet.
10. La commune de Rumes pour la gestion futures du verger et du chemin étroit du Pélerin

https://ingenierietechnique.hainaut.be

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 22 Septembre, 2021 - 21:03