La réalité virtuelle de Roman Minin

Le Bois du Cazier de Marcinelle innove et plonge le visiteur au cœur d’une  visite virtuelle. Avec "Mining Charleroi", l’artiste ukrainien Roman Minin vous fera porter un autre regard sur le monde de la mine grâce à ses  installations  en réalité augmentée et VR !

 "Pour valoriser notre patrimoine, on change de registre ! Notre site est  labellisé patrimoine européen et de l’Unesco . On s’intéresse au devoir de mémoire et au développement des valeurartiste devan tune oeuvre en VRs vers les jeunes : comprendre ce que les générations antérieures ont construits, combattre le repli sur soi, le rejet de l’autre.  Et pour atteindre le public de moins de 35 ans,  lié aux nouvelles technologies, Il faut que le site marqué par la révolution industrielle  se dirige aussi vers la révolution numérique" explique Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier.

 Roman Minin, ancien fils de mineur,  est aujourd’hui une des figures majeures de l’art contemporain en Ukraine. Forbes le classe n°1 dans son pays. Se mêlent dans l’œuvre de Roman Minin des icônes du folklore populaire orthodoxe et la poésie sous une forme calligraphique personnelle. La nouvelle inspiration de cette artiste est l’usage de la réalité virtuelle, qui plonge le spectateur dans un univers onirique et surprenant, que ce soit à partir d’une œuvre en 2D, sublimée par la réalité augmentée par le biais d’un smartphone, ou en réalité virtuelle, visible avec un casque. L’installation « Minin(g) Charleroi » se compose d’un parcours de 8 arrêts avec des éléments visibles en réalité augmentée et deux animations en réalité virtuelle (avec casques) sur les lieux emblématiques de l’ancien charbonnage.

 Un lien minier avec l’Ukraine

 Les belges sont à l’origine  du Donbass  (bassin minier en Ukraine). " Notre bassin minier autour de la ville de Donetsk, d’où est originaire  Roman et qui a été jumelée avec Charleroi, a été créé par des Belges dont des Carolos.  Un Ukrainien est décédé ici,  lors de la catastrophe de 59. Roman est le lien parfait entre nos deux pays" explique Vladyslava Litiga de l’ambassade d’ Ukraine.   "Ici, je sens  que je suis à ma place ; mes tableaux prennent un sens"  conclut l’artiste.

  Infos 
  http://www.leboisducazier.be

 

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 18 Juillet, 2019 - 16:00