Le coquelicot du 11 novembre. Hommage à celles et ceux qui luttent encore

 Rendons hommage à celles et ceux qui se battent aujourd'hui quelque part sur terre pour leur liberté, qui fuient la guerre, des conditions climatiques désastreuses, qui s'embarquent sur des petites voiles avec l'espoir de trouver des jours meilleurs, ailleurs.

coquelicotCe 11 novembre, la Belgique célèbre la fin de la Première guerre mondiale. Ce jour de l'Armistice marque la fin d'un conflit qui a fait près de 20 millions de victimes, militaires et civiles, dont 100.000 Belges. 

Souvenons-nous... Même si les bouleversements climatiques sont au coeur des conflits d'aujourd'hui. Le conflit au Darfour, qui a fait 300 000 morts et déplacé deux millions et demi de personnes depuis 2003, fut qualifié en 2007 par le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon comme « première guerre du changement climatique ». Cette affirmation avait provoqué une prise de conscience mondiale, entraînant plusieurs travaux de recherche sur le sujet.  En comparant les courbes de températures et l’historique des conflits, un chercheur avait prédit que les guerres causées par le réchauffement climatique feraient plus de 459 000 morts d’ici à 2030.

 

Que s'est-il passé le 11 novembre 1918?

Vaincus sur tous les front, les pays des empires centraux (Allemagne, Autriche...) s'effondrent face aux armées de la Triple-Entente (France, Belgique, Etats-Unis, Italie,...). La nation allemande ne peut plus supporter l'effort de guerre et dès l'été 1918, l'armée allemande recule. L'empereur doit abdiquer et s'enfuit aux Pays-Bas. Un nouveau gouvernement se retrouve à négocier dans l'urgence un arrêt des combats.

L'ampleur de cette guerre qui a duré 4 ans est totalement inédite. Pour la première fois dans l'Histoire, toutes les ressources des Etats impliqués - population, économie, industries - sont mobilisées dans cette "guerre totale".

Cette mobilisation massive entraîne dès lors des pertes massives. En tout, près de 10 millions d'hommes meurent au combat. Un bilan dramatique qui laisse espérer que le monde ne vivra "plus jamais ça". Vingt ans plus tard, l'Histoire prouvera le contraire.

Pourquoi le coquelicot?

Depuis près de 100 ans, le 11 novembre est célébré en Belgique, mais également en France, en Serbie au Canada, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.

Au Royaume-Uni, le coquelicot est le symbole utilisé pour honorer les soldats tombés au combat. Pourquoi cette fleur? Au printemps 1915, les champs flamands qui entouraient les tranchées britanniques étaient remplis de coquelicots.

Le poète et militaire canadien John McCrae leur dédie alors un poème baptisé "In Flanders fields". "Nous ne dormirons pas, même si les coquelicots poussent. Dans les champs de Flandre", écrit-il. Et cette fleur devient le symbole des victimes de cette guerre.

sources : RTBF info et Le Monde.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mercredi, 10 Novembre, 2021 - 09:38