Les chrysalides du temps

Pour célébrer le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale,  le Bois du Cazier et le Musée du Verre  accueillent, jusqu’au 11 novembre,  l’œuvre de l’artiste verrier Jean-Claude Ourdouillie. Elle rend hommage aux travailleurs qui ont fait vivre l’industrie belge durant la guerre. En résonnance, des conférences sont prévues au sein de l’auditorium de l’Université du Travail et au cinéma Le Parc.

 « Nous avons voulu rendre un hommage au monde de la mine. Lors d’une visite à Sars-poterie, j’ai été interpellée par le travail de cet artiste. Le Centenaire de l’Armistice m’a donné l’occasion de l’inviter à exposer.  Son installation fait le lien entre  la catastrophe et la salle des pendus.   Son travail sur le verre symbolise la fragilité des vêtements de travail de l’époque  et fait référence à la fragilité sociale des travailleurs de l’époque » explique  Catherine Thomas, Directrice du Musée du Verre.

« Au départ, j’ai effectué un travail sur l’absence. Le vêtement représente une protection mais aussi l’absence due à un  l’accident.  Je fais un parallèle entre la mémoire qui peut être fragile et la fragilité sociale » confie l’artiste. «  Je travaille depuis plusieurs années sur un projet  concernant la mémoire industrielle sous forme d’une installation d’artefacts qui interpellent les images liées au monde  de la mine. Je recrée une salle des pendus de la mine, les vêtements en verre accrochés à une structure métallique sont accompagnés par les casques en céramique posés au sol.  La scénographie donne le ton dramatique accentué par l’opacité du verre dont l’aspect spectral reste énigmatique. »

 Des conférences

 "En parallèle avec cette exposition,  nous proposons un cycle de conférences sur l’activité industrielle pendant et après la guerre"  ajoute Jean-Louis Delaet, directeur du Bois du Cazier.  « Le 11 novembre, j'en présenterai une, dans le cadre de Université du Temps disponible de la Province de Hainaut, organisée par Hainaut Seniors, qui sera exceptionnellement ouverte à tous."

 En pratique

 4 octobre à 18h : Camille Vanbersy, SAICOM, centre d’archives privées, Site du Bois du Luc « Charbon et occupation – Panorama des bassins houillers du Centre et du Couchant de Mons entre 1914 et 1918 »

11 octobre à 18h : Yves Quairiaux, conservateur honoraire de collections régionales, Musée Royal de Mariemont, « Raoul Warocqué. Un industriel charbonnier dans la guerre. Une attitude controversée »

 18 octobre à 18h : Stéphane Palaude, président de l’AMAVERRE, « Un cas de contre-exemple de la mise en coupe réglée de l’industrie par l’occupant allemand : la verrerie en zone belgo-française »

 Gratuit sur réservation : pascal.csik@charleroi.be ou 0496/59.92.14

 15 novembre à 14h, conférence présentée par Jean-Louis Delaet, Directeur du Bois du Cazier : « Il y a cent ans. La fin d’une épreuve. Le pays de Charleroi de 1914 à 1918 »  info@leboisducazier.be et 071/88.08.56

 Infos :

Rue du Cazier 80 à Marcinelle
www.leboisducazier.be

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 13 Septembre, 2018 - 16:12