Ne tournons pas autour du pot !

Ce jeudi 19 novembre, c’est la journée mondiale des toilettes. Cela peut faire sourire, et pourtant, on a déjà tou.te.s entendu ou vu dans quel état pouvaient parfois se trouver les toilettes publiques... Et dans les écoles, les plus jeunes font parfois l’expérience de locaux négligés. 

Lieu de respect de l’intimité et d’hygiène, des valeurs présentées comme fondamentales, les toilettes sont érigées comme un lieu presque sacré dans certains pays. Et pour que satisfaire un besoin naturel retrouve ses lettres de noblesse, l’école fondamentale de l’Institut provincial René Thône à La Louvière a aussi souhaité garantir à ses élèves ce confort intime. 

"Avant, en classe, les enfants devaient demander au professeur, une, deux, trois feuilles de papier-toilette avant de s’y rendre car il n’y en avait pas dans les sanitaires. Ce n’était franchement pas gai et ça mettait les enfants mal à l’aise, explique Pierre Vanderslycken, chargé de projets. Il n’y avait pas non plus de savon dans les toilettes, ce qui provoquait un manque d’hygiène chez les élèves". Mais ça c’était avant. Avant que l’école ne soit l’une des lauréates du Fonds BYX, géré par la Fondation Roi Baudouin avec son projet "Ne tournons pas autour du pot". L’idée était simple : proposer aux 85 élèves de cet établissement d’enseignement spécialisé (type 1, 3 et 8) de satisfaire leurs besoins naturels dans un cadre propre, rénové, coloré et respectueux. 

Le précieux soutien de 4.700 € a permis des travaux et l’achat de matériel. "Le service provincial de gestion de notre bâtiment (Hainaut Gestion Patrimoine) nous a aussi aidés : les cuvettes ont été remplacées, avec des lunettes et des planches. Le local a été repeint, l’éclairage - auparavant très agressif - a été changé, toutes comme les parois des cabines et nous avons acheté des distributeurs de savon, des dérouleurs de papier mais aussi des diffuseurs d'essuie-mains en papier", détaille Pierre Vanderslycken.

Fais-moi mousser si tu l'oses! Dans les toilettes, des panneaux explicatifs sur l'hygiène des mains, réalisés par les enfants

Mais cette rénovation a aussi donné lieu à une sensibilisation à l'hygiène pour tous. "Les 8 enseignants ont tous travaillé avec leurs élèves en composant des panneaux, en prenant des photos, en travaillant avec des moyens informatiques ou en concevant un livret. Les enfants ont aussi conçu la mascotte du projet. Grâce à l’aide d’un illustrateur qui a peaufiné ce petit personnage – le "savon super héros" - nous avons conçu des stickers de sensibilisation "Fais-moi mousser si tu l’oses". Ils sont installés un peu partout et aux abords des tout nouveaux distributeurs de savon des éviers de classe, achetés grâce à un autre appel à projets", explique-t-il.  

Le résultat ? "C’est évident, ça apporte du bien-être aux enfants. Ils sont super contents d’avoir des toilettes accueillantes, sans devoir demander à "Madame" ou "Monsieur" le papier devant tout le monde. C’est une question de respect de l’intimité, de penser l’enfant en tant qu’individu avant tout". Le fait d’avoir installé du papier-toilette dans les sanitaires a-t-il des conséquences négatives ? "C’est vrai que nos collègues auxiliaires professionnelles craignaient de trouver du papier partout » reconnait-il. Mais ça reste propre.  À partir du moment où un lieu est clean, on a moins d’ennuis que s’il est négligé ou triste.  Et s’il y a un incident, c’est du domaine éducatif : on recadre, on responsabilise. C’est à cela que sert l’école"

Dans les circonstances actuelles, inutile de préciser que ce projet s’étend à d’autres préoccupations sanitaires, renforcé par des diffuseurs de gel hydroalcoolique installés un peu partout dans l’école... L’année prochaine, c’est au tour de l’école secondaire qui a elle aussi décroché le titre de lauréate 2020 du Fonds BYX. "Chez les plus grands, on sait bien que ça traîne un peu parfois dans les toilettes, s’amuse-t-il. On a donc prévu que ça devienne un lieu… branché !  En complément de la rénovation, on y installera une ardoise avec les infos du jour écrites par les éducateurs, on y placera des jeux-concours, les infos utiles pour la journée. "Clean your trône ou quand le transit devient communicationnel", c’est le nom du projet ! C’est déjà un endroit interactif alors autant qu’il y ait en plus des choses utiles qui puissent aussi y passer", conclut-il.

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 19 Novembre, 2020 - 14:43