Prévention endométriose

Le Conseil provincial, réuni ce 27 avril, s'est largement penché sur la gestion du patrimoine de la Province : nouveau projet scolaire, vente de biens et regroupement de services, leçons de l’incendie de l’UT. Il a aussi été question de développement durable, avec le  projet «bornes électriques» avec les communes, la réforme des APE et cette nécessaire implication du Hainaut pour soigner l’endométriose.

cp

 

Parlons Endométriose˃ Endométriose : le Hainaut s’implique




L'Endométriose touche 10% des femmes. Incurable, invalidante, évolutive et cause de stérilité; elle nous concerne TOUS.Malheureusement, cette maladie est encore méconnue d'un grand nombre. Le cri d’alarme lancé par la Conseillère provinciale, Valérie Zune, à propos des conséquences dramatiques de l’endométriose a été entendu. La Députée provinciale Fabienne Devilers a annoncé que la Province de Hainaut se mobilisera dorénavant à l’occasion de la journée mondiale de l’endométriose à l’instar de ce que fait Liège.

L’Observatoire de la Santé du Hainaut prépare des outils de sensibilisation qui seront développés avec des partenaires tels que les services de promotion de la santé à l’école pour l’information des jeunes adolescentes.

Des actions seront également menées en collaboration directe avec les médecins généralistes.

L'endométriose est une maladie gynécologique causée par la présence de cellules de l'endomètre en-dehors de l'utérus. L'endométriose est une maladie chronique. Elle touche 5 à 20% des femmes en âge de procréer et 40% des femmes se plaignant de douleurs dans bas du ventre. https://www.facebook.com/parlonsendometriose

ml˃ Vers un nouveau bâtiment scolaire à Manage ?

L’enseignement  horticole est un fleuron de la Province de Hainaut. Dans le Centre, il est historiquement lié au Domaine de Mariemont au cœur duquel la section horticole de l’Athénée provincial Warocqué dispense bon nombre de ses formations. La Fédération Wallonie Bruxelles ayant toutefois décidé d’investir ces espaces pour y pallier au manque de place du musée, la Province de Hainaut a étudié les possibilités de se redéployer à proximité : au cœur du domaine du Colombie, situé à un jet de pierre de Mariemont.

L’Athénée provincial est déjà présent dans ce domaine de 7 hectares, également occupé par Promar, la régie provinciale active dans l’horticulture. Un lieu idéal donc pour le développement de formations pratiques. C’est pour cette raison que la Province envisage la construction d’un nouveau bâtiment sur ce site dont elle est propriétaire.

Les formations horticoles ont le vent en poupe et de nouveaux besoins s’affirment. C’est ainsi que l’Athénée provincial Warocqué ouvrira en septembre prochain une section  « techniciens en environnement », inédite dans la région. Pour former au mieux ces nouveaux profils particulièrement recherchés par les villes et les grandes entreprises, de nouveaux locaux seront un atout déterminant. Et l’ambition provinciale est de pouvoir y accueillir les cours actuellement dispensés à Mariemont dans un environnement beaucoup plus adapté.

Le projet estimé à 2,8 millions ne pourra toutefois se réaliser qu’avec un subventionnement significatif. Le Conseil provincial vient donc de donner son feu vert pour l’introduction de ce dossier auprès du Fonds des bâtiments scolaires de la Fédération Walonie-Bruxelles mais également dans le cadre du Plan de relance européen.

ml˃ Patrimoine provincial : ça bouge

 Le Conseil provincial a également pris un certain nombre de décisions visant à l’amélioration globale de son patrimoine.

217 794 € ont été libérés pour assurer la mise en sécurité du site du Gazomètre à La Louvière. Ce nouvel espace consacré à la lecture publique et à la culture au cœur du centre-ville sera doté de tout le matériel et mobilier urbain nécessaire à un accueil optimal des visiteurs et à la protection des locaux.

A Mons, le Conseil provincial a validé la vente des anciens locaux de la Fédération du tourisme en centre-ville (dont le bâtiment classé de la rue des clercs) pour un montant de 1,02 million. Cette aliénation s’inscrit dans la logique de réorganisation et de rationalisation globale des bâtiments provinciaux : les services du tourisme de la Province de Hainaut ont en effet intégré les anciens bâtiments de la SWDE, à la digue de Cuesmes, au même titre que différents services de l’enseignement et de la Haute Ecole Condorcet. C’est  un nouveau pôle provincial qui s’érige de cette manière à proximité du Delta Hainaut tandis que l’Institution met fin à l’occupation trop onéreuse de petites structures peu adaptées.

ml˃ Départ de feu à l’UT : l’heure des bilans

Quel est le bilan de l’incendie qui s’est déclaré ce 22 avril sur le site de l’UT à Charleroi ? La question du Conseiller Luc Parmentier a été l’occasion d’un point complet sur ce sinistre ayant nécessité une évacuation des élèves et du personnel. « Ce départ de feu était lié à un échauffement de bois épais soumis à découpe dans l’atelier de menuiserie, a précisé, le Président du Collège provincial Serge Hustache. Les pompiers, très bien épaulés par nos services provinciaux, ont rapidement pris les choses en main et sont restés mobilisés pour maîtriser un nouveau foyer dans la soirée du 22 ».

L’heure est maintenant aux réparations. Même si de gros dégâts ont été évités, « il y aura bel et bien un impact sur les apprentissages dans les sections menuiserie et ébénisterie pour les élèves du CEFA, de l’IETS et de la promotion sociale ». Des solutions transitoires sont à l’étude avec le concours des autres établissements provinciaux de la région de Charleroi.

Quelles leçons tirer ? Il apparaît que l’entretien et le contrôle de la détection incendie avaient été effectués en mai 2020 et que les consignes de sécurité ont été bien appliquées, comme en témoigne la rapide évacuation de 600 personnes. Pour se prémunir encore davantage, le SIPPT dispensera de nouvelles séances d’information à destination de l’ensemble des occupants à propos des consignes à suivre en cas de sinistre.

ml˃ La Province de Hainaut lance son projet de bornes électriques

Dans le cadre du programme Pollec (Politique Locale Energie Climat), la Province de Hainaut a bénéficié de subventions afin de pouvoir apporter une expertise aux communes partenaires, mais également pour couvrir des investissements réduisant la production de CO2.

Le Conseil provincial a choisi de  mobiliser ses services pour la pose de bornes de recharge pour tous types de véhicules électriques et ouvrir ce marché public aux communes impliquées. La Province de Hainaut contribuera à l’installation de bornes à la fois sur les sites provinciaux mais également à destination du grand public. Sur base d’une capacité d’investissement de 266 000€, elle fournira une borne de chargement 22kw aux 21 communes hainuyères partenaires de Pollec ; les frais d’aménagement et de maintenance étant à leur charge.

Le Conseil provincial a validé ces orientations et marqué son accord sur l’ouverture d’un marché spécifique en centrale d’achat.

ml˃ Réforme des APE : enfin une bonne nouvelle !

Le dispositif APE aide les employeurs du secteur non-marchand de Wallonie à engager du personnel peu qualifié. Ces aides à la promotion de l’emploi viennent de faire l’objet d’une réforme pérennisant les jobs et simplifiant la manière de les gérer.

Le Forem a ainsi mis en place un simulateur de calcul permettant aux employeurs de réaliser une évaluation des montants qui seront perçus. Avec quel résultat ? Interrogé par le Conseiller Luc Parmentier, Pascal Lafosse s’est réjoui que « pour une fois la réforme tient ses promesses et n’est pas défavorable à la Province ». En effet, alors qu’elle avait perçu 1,734 million en 2020 pour soutenir les emplois peu qualifiés, l’estimation du montant à recevoir pour 2022 est de 1,847 million pour 66,25 ETP.

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Dimanche, 2 Mai, 2021 - 23:53