On sort ? vous propose des idées de balades !

Focus d’artistes/Giampaolo Amoruso – Umanita Poetica 

  Giampaolo AMORUSO est né en 1961, à Boussu (Belgique), dans une famille originaire de Sicile. A 15 ans, il entre comme apprenti souffleur aux Cristalleries de Boussu. Ses temps de pause lui offrent ses premières expériences avec le verre : il réalise des essais avec la matière et prend conscience qu’elle lui permet d’exprimer sa créativité. Il poursuit sa formation auprès du designer Claude Laurent à l’Ecole des Métiers d’Art de la Province du Hainaut à Mons. Il participe aussi à des concours et s’introduit dans le milieu de la verrerie. En 1987, pour la première fois la galerie Transparence à Bruxelles expose ses créations. La même année, à l’occasion d’une cession de l’Université d’été organisé par le Musée du Verre de Sars-Poteries (Fr), il suit un stage avec Mieke Groot, grande figure du Studio Glass Movement. Amuroso s’intéresse de plus en plus à l’art et entame un tour d’Europe d’ateliers d’artistes au tout début des années 90. En 1992, il installe son premier atelier à Boussu. Les rencontres se multiplient. L’une d’entre elles avec le sculpteur José Vermeersch le marque profondément. La sculpture devient pour lui un vrai labeur qui réquisitionne corps et âme. Utilisant sa technique du soufflage, il conçoit ses premières poupées. Célèbres dans le monde entier, ces personnages en verre soufflé forment une famille gaie et animée dans laquelle l’être humain est revu avec humour… Amuroso travaille le verre, la couleur, les personnages, les groupes mais aussi la peinture d’une manière très spontanée. Sa démarche est celle d’un créateur : il recherche le mouvement, le bonheur, la vivacité et l’énergie positive. Il trouve plaisir à sculpter, à modeler le verre plein d’harmonie et de charme. A voir jusqu'au 7 février.  

Infos : Musée du Verre, Site du Bois du Cazier, rue du Cazier, 80 à Marcinelle, mdv@charleroi.behttps://charleroi-museum.be/musee-du-verre/

Les pierres d’indice de Binche à Vodgoriacum- jusqu’au 3/01 

une pierre sur un sol vertLa Maison du Tourisme  de Binche a conçu 3 balades dont celle-ci. Trouvez les mots mystères le long du parcours grâce aux pierres d’indice. Jusqu’au 3 janvier, parcourez 3 balades de l’entité de Binche ( Waudrez ; Leval et Buvrinnes) ) la recherche de pierres d’indice.  Sur le chemin de votre balade vous trouverez des pierres surlesquelles sont écrits des mots. Avec ceux-ci, trouvez les mots-mystères à la  fin de votre balade et envoyez ceux-ci et une photo  à la Maison du Tourisme  de Binche (tourisme@binche.be)  pour recevoir un souvenir !

Infos : documents à télécharger De Binche à Vodgoriacum ; Autour du marais de Buvrinnes et La boucle de Leval-Trahegnies sur https://www.binche.be/detentes-loisirs/tourisme/les-randonnees

 Surprises ! Images dans le milieu  (ARTS²)

un logo coloré IDMLe BPS22 propose une exposition de IDM© (Atelier Images dans le Milieu d'Arts² - École supérieure des Arts - Mons) pour célébrer les 33 ans, à sa tête, de Jean-François Octave dont c’est le "Farewell Tour", sa tournée d'adieu. Celle-ci comprend la publication d’un livre et trois expositions alternativement aux BAM / Anciens Abattoirs de Mons, BPS22 et MACS. Des productions d’artistes (ex-étudiants) comme Hell’O, Void, Hassan Darsi, Manu Bayon, Edurne Rubio ou Karine Marenne côtoient des propositions d’étudiants actuels et témoignent de la spécificité et de la diversité de cet atelier hors-norme. Le credo d’IDM© : "Tenter sans cesse d’échapper à tous les formatages de l’art contemporain, aimer l’idée du danger dans l’art, naviguer entre le LOW et le HIGH, les cultures populaires, le rapport à la société, le Politique et le Poétique, et surtout et toujours, l’idée du questionnement". A voir jusqu'au 24 janvier. 

https://www.bps22.be/fr/expositions/surprise

La Maison des Géants a 20 ans !  

En 2020, la Maison des Géants fête son 20e anniversaire. Ce  musée a été créé afin d'expliquer le phénomène des géants  Pour cet anniversaire,   tous les géants desvue sur une galerie de géants quartiers et des villages d’Ath seront exposés dans le musée , installé dans une maison de maître du XVIIIe siècle.  Cest  une  belle manière de fêter ce 20e anniversaire et de mettre en valeur toutes les associations dont les géants n’ont pas pu sortir en 2020. Les géants seront exposés jusqu’à la fin du mois de janvier, dans le respect des mesures sanitaires mises en place au musée. 

 Infos : rue de Pintamont, 18 à  Ath, 068 68.13.00, office.de.tourisme@ath.be, https://www.maisondesgeants.be/evenements-maison-des-geants/2020/la-mais... 

Totemus Ellezelles : les secrets de l’étrange 

vue sur un sentier vertLes chasses aux trésors Totemus sont à mi-chemin entre les jeux de piste et le géocaching. Totemus allie le sport, avec différents niveaux de balades, la culture, grâce à la mise en valeur des richesses et du savoir-faire wallon (contes et légendes, art, gastronomie…), et l’aventure. Bienvenue à Ellezelles, un village peuplé de mystères et de légendes, au cœur du Parc naturel du Pays des Collines. Une sorcière hante les lieux, mais elle n’est pas seule… Peut-être aurez-vous l’occasion de la rencontrer à travers cette chasse ? Soyez prudents ! (Nous vous conseillons d’utiliser le parking Rue des Grands Prés à 7890 Ellezelles). Cette chasse a été réalisée en collaboration avec Hainaut Tourisme

Infos : https://totemus.be/les-chasses/14-hainaut-ellezelles-les-secrets-de-letr...

  Baladez-vous dans le parc des Molères à Loverval  

 (Re)découvrez le parcours didactique du Parc des Morlères. Au départ de la Place Brimant, 12 panneaux vous sensibiliseront à la gestion écologique des espaces vue sur un parc près d'une villaverts. En outre, vous trouverez des idées pour aménager votre jardin. Belle initiative de l’administration communale en collaboralion avec le GAL Entre Sambre et Meuse.

Infos : https://loverval.be/site/parc-des-morleres/

 Regard sur led collections / Humain trop humain à La Louvière 

vue sur une salle d'expo Keramis vous invite à parcourir dans les différents espaces du musée à la découverte de ses collections contemporaines. "Humain trop humain" brasse près d'un siècle d'histoire de la céramique contemporaine sous la thématique de la représentation de la figure humaine dans son acceptation large. À l'étage, la seconde partie de l'exposition présente, quant à elle, des figures internationales de la céramique telles que Gisèle Buthod-Garçon ou Wouter Dam, mais fait également la part belle aux talents nationaux avec notamment un hommage tout particulier à Antonio Lampecco. Du majestueux "Cavalier" de Pierre Caille dans le four-bouteille n°3 au très poétique "Odore di femmina" de Johan Creten dans la salle 20-21e siècles, redécouvrez près d'une centaine de pièces, exposées parfois pour la première fois ! Un guide papier remis à l'accueil du musée vous permet d'en apprendre davantage sur les artistes et les œuvres exposé.e.s. Jusqu’au  30 décembre

Infos : https://www.keramis.be/regard-collections-contemporaines

Les collections du musée de l’Hôpital de Jolimont à Notre-Dame à la Rose

 L’Hôpital Notre-Dame à la Rose héberge depuis peu les collections du musée de l’Hôpital de Jolimont ( La Louvière ). Ce dernier a été fondé en 1881 par l’Abbé vue sur des objets anciens de médecineFélicien Bataille qui, suite à une mésentente avec la Commission des Hospices civils de Lessines, quitte l’Hôpital Notre-Dame à la Rose accompagné de quelques Chanoinesses.  Dès janvier 1882 la communauté s’installe dans le château du Bouly qui deviendra plus tard l’Institut Notre-Dame de la Compassion. L’hôpital accueille les personnes âgées, les blessés de l’industrie du charbonnage et les malades de la Région du Centre. L’augmentation des admissions nécessite, dès 1883, la transformation des dépendances et écuries du château en lieux d’accueil pour les patients. Le site évolue progressivement vers un hôpital pavillonaire.  La communauté des religieuses – devenues en 1885 Sœurs Servites de Marie – s’accroît au fil des années. En 1952, elle fusionne avec la communauté de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose, dont elle est issue.  Présentes sur le terrain depuis la fondation de l’hôpital et jusqu’à nos jours, les sœurs ont laissé tant d’objets et de témoignages de leur vie au sein du bâtiment. Ces collections sont depuis peu visibles au musée de l’Hôpital Notre-Dame à la Rose. 

Infos : https://www.notredamealarose.be/les-collections-du-musee-de-lhopital-de-...

  La promenade des Crayats à Chimay

vue sur un sentier vertLa région de Chimay jouit d’un environnement exceptionnellement préservé. La promenade des Crayats vous plonge sur les traces du passé de la principauté. Imaginez cette place, qui en 1560 était un lieu de détente avec une pièce d’eau asséchée en 1891 et comblée en 1921. Un peu plus loin, la chapelle de la miséricorde est une halte avant le lieu-dit « le Gibet » où se trouvait la potence qui permettait de supplicier les coupables. La descente du petit sentier agricole abouti non loin du ruisseau Bardompré où en bordure l’on pouvait trouver des crayats, résidus de l’exploitation de minerai de fer que l’on trouvait en abondance dans la région. 

Infos : https://www.cm-tourisme.be/fr/a/promenade-des-crayas

 

 

 

 

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 10 Décembre, 2020 - 16:04