Toujours impliqué dans la gestion de la crise sanitaire

La crise du Covid 19 était au cœur des débats du Conseil provincial ce 27 octobre 2020. Le volontariat des étudiant.e.s dans les institutions de soins et la distribution de respirateurs dans les hôpitaux sont autant d’actes concrets. 

Institutions de soins : appel aux volontaires dans l’enseignement provincial

Suite à la recrudescence de la crise sanitaire et à la saturation dans les hôpitaux, le Gouvernement wallon a lancé un appel aux étudiant.e.s, infirmier.e.s afin de renforcer les équipes paramédicales. Message reçu en Province de Hainaut. 

Eric Massin, député en charge de l’enseignement supérieur, a confirmé l’accord du Collège provincial pour que, tant les élèves et étudiant.e.s des classes terminales du brevet infirmier et du bachelier, que des enseignant.e.s provinciaux puissent se porter volontaires pour renforcer les équipes de soins, y compris les unités "covid".  "Le volontariat peut être valorisé comme heure de stage pour autant que l’encadrement pédagogique des jeunes soit adéquat, ainsi que les garanties de protection", a précisé le député provincial. "Cela concerne les tenues de travail, leur entretien, les tests, mais également la couverture en matière d’assurance complémentaire". Une task force au sein de la Haute Ecole Hainaut Condorcet a été réactivée pour coordonner l’ensemble des réponses apportées aux appels des institutions de soins.

Les respirateurs financés par la Province de Hainaut dans les hôpitaux

Au plus fort de la crise sanitaire au printemps dernier, la Province de Hainaut avait fait le choix d’acquérir du matériel médical qu’elle destinait aux hôpitaux hainuyers comme des respirateurs, pousse-seringues, appareils de monitoring, de saturation d’oxygène…  Ce matériel indispensable n’est malheureusement pas arrivé suffisamment rapidement pour faire face aux besoins de la première vague. Aujourd’hui, sur les 30 respirateurs, 100 pousse-seringues et 150 moniteurs SpO2 commandés et reçus par les services provinciaux : 20 respirateurs, 50 pousse-seringues et 60 moniteurs ont été distribués aux infrastructures hospitalières du Hainaut à Mons, dans le Borinage, la région du Centre et à Charleroi. 

Le député provincial Pascal Lafosse a souligné que la Province conservait une réserve stratégique d’urgence de "cinq respirateurs, de 30 pousse-seringues et de 50 moniteurs pour faire face aux demandes éventuelles. Nous conservons cinq respirateurs pour répondre aux besoins des hôpitaux de Wallonie picarde".

Pour mieux connaître les missions du Centre de crise de la Province de Hainaut:

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Mardi, 27 Octobre, 2020 - 16:36