Wasterlain : un Prix du Hainaut controversé !

Jusqu’au 30 juin, le Bois du Cazier expose 33 œuvres du sculpteur et peintre Georges Wasterlain. L’artiste a vécu des années difficiles avant de connaître la consécration avec l’obtention du Prix du Hainaut en 1928.

Claude Simon, diplômé de l’Ecole du Louvre, a offert  24 sculptures et 9 dessins Wasterlain à l’asbl Le Bois du Cazier dont l’objectif est la préservation du patrimoine industriel et minier carolorégien. Les présentes exposition et publication ‘‘Georges Wasterlain (1889-1963), sculpteur et peintre ouvrier’’ est l’occasion de mettre en valeur la donation de Claude Simon.vue sur uen expo

 L’œuvre de cet artiste est représentative du monde du travail et de sa dureté de l’Entre-deux guerres à la fin des années cinquante en Belgique. Ses thèmes de prédilection sont les travailleurs et notamment les mineurs qu’il connaissait bien pour être descendu dans la mine dès son plus jeune âge.

 Les dommages de la guerre !

 du public dans uen expoSon ascension se poursuivra jusqu’à la Seconde Guerre mondiale au cours de laquelle il exposera en Allemagne et collaborera avec le Grand Charleroi rexiste Après une condamnation à deux ans de prison pour collaboration, il s’établira à Alost mais restera actif. Il gardera un cercle d’amis mais les portes officielles se fermeront d’une manière implacable. Septante-cinq ans après sa condamnation par la Justice belge pour ce que l’on pourrait qualifier de ‘‘collaboration culturelle’’ avec l’occupant nazi, Georges Wasterlain reste envers et contre tout un artiste majeur du pays de Charleroi.

 Une conférence-débat sera proposée le 13 juin à 18h en l’auditorium du Bois du Cazier sur l'épineuse question : faut-il exposer les œuvres d’un artiste de la collaboration ? Réservation obligatoire.

 Infos

Rue du Cazier 80 à Marcinelle
reservation@leboisducazier.be
www.leboisducazier.be

 

 

 

 

 

Version imprimableVersion imprimable

Date de publication

Jeudi, 6 Juin, 2019 - 10:14